Module 5 – Mise en œuvre de procédés/ouvrages de valorisation

Ce module concerne la mise en œuvre de procédés de valorisation, deux voies testées à échelle réelle : la mise en œuvre d’une piste cyclable à base de sédiments et la réalisation d’un aménagement paysager, une troisième testée à l’échelle laboratoire : production de granulats légers et additifs pouzzolaniques pour des matériaux de construction isolants.

P1150879a

La mise en œuvre de la piste cyclable nécessite l’optimisation d’une formulation de béton à base de sédiments suivant deux voies d’utilisation de la matière : l’utilisation de sédiment comme substitut de matières naturelles (sables, filler) dans la formulation d’un béton d’une part, et l’emploi de sédiment dans la fabrication de clinker (constituant du ciment) d’autre part. L’optimum sera de pouvoir insérer ces deux éléments dans le procédé de fabrication de la piste cyclable. Outre son caractère de pilote scientifique et technique, l’ouvrage aura une vocation pédagogique et de sensibilisation. Il sera notamment intégré au circuit de découverte  des activités que la Direction des Recherches Hydrauliques (qui accueillera l’ouvrage) propose tout au long de l’année sur simple demande (écoles et groupes associatifs) ou lors d’évènements particuliers (journées découverte entreprise, journées wallonnes de l’eau).

bicycle-2441229_960_720

La mise à disposition de zones aménagées avec des sédiments valorisables va permettre une évaluation scientifique du potentiel paysager de tels aménagements avec pour ambition d’ouvrir de nouvelles pistes de valorisation. Actuellement, un sédiment est qualifié de valorisable uniquement sur des critères chimiques. L’objectif de l’action est l’évaluation du potentiel paysager d’un remblais réalisé avec des sédiments traités. Des critères qualitatifs telles la qualité biologique, pédologique ou la tenue géotechnique du sédiment seront considérés en vue d’une valorisation à plus haute valeur ajoutée tels des aménagements paysagers.

IMG_3712

A l’échelle laboratoire, la valorisation de la fraction fine des sédiments dans des matériaux de construction sera abordée d’une part par le développement de nouvelles formulations permettant l’obtention de granulats légers et poreux (propriétés isolantes), et d’autre part par la réalisation d’une étude de faisabilité de production d’additifs pouzzolaniques par activation thermique.